En Tunisie, l’union sans condition entre une musulmane et un non-musulman est désormais possible.

images
Une circulaire vieille de 44 ans, qui encadrait l’union des Tunisiennes de confession musulmane, a été annulée à la demande du président Béji Caïd Essebsi. Elles pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence.

«Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint», a déclaré Saïda Garrach, porte-parole de la présidence de la République, avocate et militante féministe. Il y a plus d’un mois, le 13 août, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer cette circulaire.

Fin du certificat de conversion à l’islam

Les organisations de la société civile avait ces derniers mois lancé une campagne sur cette question. Ces circulaires, – il en existe plusieurs outre celle de 1973 –, «procèdent de mesures discriminatoires. Elles sont contraires à la Constitution qui stipule l’égalité entre hommes et femmes et sont une violation du droit fondamental de tout être humain à choisir son conjoint», avaient dénoncé dans un communiqué des militants des droits humains, dont le Collectif pour les libertés individuelles.

Si elles voulaient que leur mariage soit reconnu ou célébré en Tunisie, les Tunisiennes épousant des non-musulmans devaient jusqu’ici fournir le certificat de conversion à l’islam de leur futur mari. Quelques-unes auraient réussi au prix d’une bataille juridique à faire reconnaître leur mariage sans ce document, selon une avocate active dans ce domaine.

 

Lire la suite de « En Tunisie, l’union sans condition entre une musulmane et un non-musulman est désormais possible. »

Démarrage cours danse orientale et MODERN JAZZ —-Année 2017-2018 —-

COURS DE DANSE ORIENTALE et MODERN JAZZ

Animés par Brigitte Shérhazade, professeur, danseuse et chorégraphe

– Tél: 06 75 05 08 83

mail: sherhazade@free.fr

– site: http://www.sherhazade.com

Tous les Mardis, de 18h30 à 19h30, à partir du 19 septembre 2017
Au Gymnase Reyniès BAYARD,
10 rue Léo Lagrange, 38100 Grenoble.

Tarif annuel associatif : 178 € ;
Le premier cours est gratuit.

Renseignements et inscriptions sur place
ou par téléphone au 06 75 05 08 83 ou 06 17 84 37 81

Nos activités pour l’année 2016/2017

– Organisation de cours de Danse Orientale et Modern Jazz pour jeunes et pour adultes
(tous les Mardis).
– Valorisation de l’amitié Franco Tunisienne à travers la, participation des artisans
Tunisiens à l’exposition Noël équitable à Grenoble.
– Participation au forum des associations du secteur 6.
– Participation à la Fête des Tuiles et à la Fête de la Villeneuve.
– Organisation d’une soirée festive pour l’animation du Patio.
– Organisation d’une conférence sur ‘l’économie sociale et solidaire’, invité :A. Azaiez,
– Soutien de toutes les actions de coopération (Grenoble/Sfax) : échanges universitaires,
échanges sportifs (Treck), solidarité handicap…
– Actions de lutte contre les discriminations et assistance aux adhérents et aux
« Chibanis », dans leurs relations avec les institutions (préfecture, CAF, CPAM,
bailleurs…).
– Assistance aux jeunes dans leurs démarches (emploi, stages, séjour, logement…).
– Organisation de la journée de la femme (conférence, et concert).
– Valorisation des actions culturelles et promotion du cinéma Tunisien.
– Organisation d’une journée de promotion des « Maltaises de Tunisie ».
– Autres actions : divers projets inter-associatifs de solidarité : journée associative,
soirée Ramdanesque…
Notre force: des adhérents fidèles et un réseau de partenaires efficaces (Associations,
Service des Sports, CCAS, MDH, Unions de Quartier, Régie de Quartier,
Barathyn, La Cordée, Comité des Fêtes, Monciné, Cinéma le Club, Maison
de l’International, Consulat de Tunisie…)
Notre soutien: La Ville de Grenoble, et Le Conseil Général de l’Isère…

 

Nos coordonnées:
ATI-CDR 97 Galerie de L’Arlequin, Maison de Quartier, 38100 GRENOBLE
Tél./Fax: 04 76 09 48 33, ou 0617843781, E-mail: ati.cdr@gmail.com

Fête du Quartier de la Villeneuve2017

Dans le cadre de la Fête du Quartier de la Villeneuve, nous vous invitons cordialement à assister Au spectacle de Danse Orientale et Modern Jazz présenté par nos élèves sous la direction de Brigitte CUZIN (Shérhazade)

(Et la fête va se prolonger par de la musique et de la danse Africaine, ainsi qu’un défilé de tenues traditionnelles, et de la musique pop-rock…)


En collaboration avec le Comité des Fêtes Villeneuve, et avec le soutien de la Ville de Grenoble
ATI-CDR, 97 galerie de l’Arlequin, 38100 GRENOBLE, Tél. : 06 17 84 37 81, E-mail : aticdr@gmail.com

LA GUERRE CONTRE LA CORRUPTION EST-ELLE RÉELLEMENT DÉCLARÉE ?

 

29 mai 2017,

Depuis quelques jours, les Tunisiens découvrent avec un sentiment d’émoi et d’indignation les effets de cette campagne d’arrestations qui vise des affairistes véreux sur lesquels, et depuis longtemps, de graves soupçons pèsent sur eux : activités douteuses, des grands contrebandiers, d’anciens cadres de la Douane suspectés de corruption et impliqués dans le commerce parallèle… La Commission de confiscation a d’ores et déjà procédé à la confiscation des biens de certains d’entre eux.

Tout en exprimant notre soutien à cette campagne de salubrité publique qui constitue un début de concrétisation de l’un des objectifs de notre Révolution, nous tenons toutefois à affirmer que :

Cette campagne ne doit en aucune manière être sélective. Les arrestations doivent s’inscrire réellement dans un processus de démantèlement de tout le système de la corruption qui, au mépris de toutes les lois, gangrène encore la société tunisienne et met en péril l’institution étatique elle-même.

Les procédures légales et les normes de la justice équitable doivent être observées pour tous les acteurs publics afin d’éviter les risques d’abus, mais aussi les atteintes aux libertés ainsi que les possibles règlements de comptes, fussent-ils, sous couvert des recours « judiciaires ».

La justice doit examiner les affaires qui lui seront soumises en toute indépendance, sans pression aucune ; afin que nous, citoyens de ce pays, puissions en toute objectivité, constater la souveraineté de la loi et apprécier l’engagement résolu des autorités publiques dans la lutte contre le fléau de la corruption.

Nous tenons également à souligner que la détermination du gouvernement à combattre la corruption suppose également le respect du processus de la Justice transitionnelle.

En conséquence, nous appelons le gouvernement à retirer le projet de loi dit de réconciliation économique et financière car, son maintien, ne peut que semer le doute sur sa ferme détermination à s’attaquer durablement et sans exclusive à la corruption, sous toutes ses formes.

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme CRLDHT 

Association vigilance pour la démocratie et l’État civique (Yakhadha) 

Associations démocratiques de l’immigration tunisienne : 

– Association Démocratique des Tunisiens en France – ADTF

– Association des Tunisiennes et Tunisiens de Suisse – ATTS

– Association des Tunisiens de l’Isère Citoyens des Deux Rives – l’ATI-CDR

– Association vigilance pour la démocratie et l’Etat civique (Yakhadha) 

– Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie – Belgique – CVDT

– Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme CRLDHT 

– Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives – FTCR

– Réseau Euro Maghrébin Citoyenneté et Culture – REMCC

– AIDDA

– Collectif 3C

– Cap-Med FTCR Marseille

– Avenir Jeunes FTCR Marseille