Transport aérien : malgré des réticences, la Tunisie signe l’Open Sky avec l’UE

la_tunisie_signe_lopen_sky_avec_lue.jpg

L’Union européenne et la Tunisie ont annoncé ce lundi 11 décembre avoir clôturé les négociations portant sur un nouvel accord ambitieux sur les services aériens. D’après un communiqué de l’Union, le nouvel accord permettra d’améliorer l’accès au marché pour les compagnies aériennes et générera 800 000 passagers supplémentaires.Mais compagnie nationale Tunis Air devra faire face à l’exacerbation de la concurrence sur son marché d’origine.

La Tunisie et l’Union européenne (UE) ont conclu un nouvel accord aérien. L’instance européenne a en effet indiqué avoir finalisé les négociations avec le pays maghrébin sur l’Open Sky.

D’après les autorités tunisiennes, le nouvel accord renforcera la compétitivité de la compagnie nationale Tunisairq qui, traversant une crise financière, est aujourd’hui obligée de suivre un plan de restructuration.

S’adressant à la presse nationale et internationale, la ministre tunisienne du Tourisme, Selma Elloumi, a souligné que l’Open Sky avec l’UE prend en compte tous les aéroports tunisiens qui seront ouverts au trafic international, excepté l’aéroport Tunis-Carthage qui ne sera pas inclus dans cette convention pendant cinq ans, le temps de permettre à la compagnie nationale de s’y préparer et de consolider sa capacité compétitive. L’accord permettra de relancer le tourisme du pays et renforcera l’affluence touristique vers la Tunisie, a soutenu la ministre.

Du côté européen, on estime que cet accord avec la Tunisie aura beaucoup d’incidence positive sur le secteur aérien. « Cet accord entraînera une amélioration de l’accès au marché pour les compagnies aériennes, offrira aux passagers une meilleure connectivité, un choix plus large et des tarifs moins élevés, et devrait se traduire par 800 000 passagers supplémentaires sur une période de cinq ans », indique le communiqué de la délégation de l’UE à Tunis.

Le document explique que l’augmentation conséquente du nombre de vols engendrera la création d’emplois et de richesses pour l’ensemble des partenaires et pourrait être à l’origine de 2,7 % de croissance du PIB liée aux voyages et au tourisme, et l’accroissement du trafic annuel de près de 13 % par an. Allant dans le même sens, Violeta Bulc, commissaire européen aux Transports, a déclaré qu’il s’agit d’une progression dans la réalisation des objectifs de la stratégie de l’UE en matière d’aviation et aussi dans les relations entre l’Union européenne et la Tunisie. « Cet accord aérien ambitieux permettra d’améliorer l’accès au marché et contribuera à la mise en place des niveaux les plus élevés en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement. C’est une excellente nouvelle pour le tourisme, pour les passagers et pour les entreprises», a-t-il ajouté.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/entreprises/services/tourisme-et-loisirs/20…

Article publié par (La Tribune 14/12/17)

Rencontre avec Faouzia Cherfi

L’ATI-CDR  et  l’association COUP DE SOLEIL organisent une rencontre avec Faouzia Cherfi

VENDREDI 20 OCTOBRE 2017
Rencontre à partir de 17h
23 Grande Rue Grenoble

tel 04 76 42 49 81

Faouzia Charfi

En partenariat avec l’association « Coup de soleil », la librairie Arthaud recevra Faouzia Charfi. La physicienne tunisienne dans son dernier livre Sacrées questions… pour un Islam d’aujourd’hui, nous montre que l’islam peut être en phase avec les débats politiques, sociaux, culturels ou scientifiques contemporains.
Militante de la première heure, dès la présidence de Habib Bourguiba, Faouzia Charfi a été nommée Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur dans le gouvernement provisoire issu de la révolution du 14 janvier 2011. Elle en a démissionné peu après pour
reprendre sa liberté de parole et d’action. Elle est l’auteur de La Science voilée (2013) et de Sacrées questions… Pour un islam d’aujourd’hui (2017), publiés chez Odile Jacob.

 

En Tunisie, l’union sans condition entre une musulmane et un non-musulman est désormais possible.

images
Une circulaire vieille de 44 ans, qui encadrait l’union des Tunisiennes de confession musulmane, a été annulée à la demande du président Béji Caïd Essebsi. Elles pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence.

«Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint», a déclaré Saïda Garrach, porte-parole de la présidence de la République, avocate et militante féministe. Il y a plus d’un mois, le 13 août, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer cette circulaire.

Fin du certificat de conversion à l’islam

Les organisations de la société civile avait ces derniers mois lancé une campagne sur cette question. Ces circulaires, – il en existe plusieurs outre celle de 1973 –, «procèdent de mesures discriminatoires. Elles sont contraires à la Constitution qui stipule l’égalité entre hommes et femmes et sont une violation du droit fondamental de tout être humain à choisir son conjoint», avaient dénoncé dans un communiqué des militants des droits humains, dont le Collectif pour les libertés individuelles.

Si elles voulaient que leur mariage soit reconnu ou célébré en Tunisie, les Tunisiennes épousant des non-musulmans devaient jusqu’ici fournir le certificat de conversion à l’islam de leur futur mari. Quelques-unes auraient réussi au prix d’une bataille juridique à faire reconnaître leur mariage sans ce document, selon une avocate active dans ce domaine.

 

Lire la suite de « En Tunisie, l’union sans condition entre une musulmane et un non-musulman est désormais possible. »

Démarrage cours danse orientale et MODERN JAZZ —-Année 2017-2018 —-

COURS DE DANSE ORIENTALE et MODERN JAZZ

Animés par Brigitte Shérhazade, professeur, danseuse et chorégraphe

– Tél: 06 75 05 08 83

mail: sherhazade@free.fr

– site: http://www.sherhazade.com

Tous les Mardis, de 18h30 à 19h30, à partir du 19 septembre 2017
Au Gymnase Reyniès BAYARD,
10 rue Léo Lagrange, 38100 Grenoble.

Tarif annuel associatif : 178 € ;
Le premier cours est gratuit.

Renseignements et inscriptions sur place
ou par téléphone au 06 75 05 08 83 ou 06 17 84 37 81

Nos activités pour l’année 2016/2017

– Organisation de cours de Danse Orientale et Modern Jazz pour jeunes et pour adultes
(tous les Mardis).
– Valorisation de l’amitié Franco Tunisienne à travers la, participation des artisans
Tunisiens à l’exposition Noël équitable à Grenoble.
– Participation au forum des associations du secteur 6.
– Participation à la Fête des Tuiles et à la Fête de la Villeneuve.
– Organisation d’une soirée festive pour l’animation du Patio.
– Organisation d’une conférence sur ‘l’économie sociale et solidaire’, invité :A. Azaiez,
– Soutien de toutes les actions de coopération (Grenoble/Sfax) : échanges universitaires,
échanges sportifs (Treck), solidarité handicap…
– Actions de lutte contre les discriminations et assistance aux adhérents et aux
« Chibanis », dans leurs relations avec les institutions (préfecture, CAF, CPAM,
bailleurs…).
– Assistance aux jeunes dans leurs démarches (emploi, stages, séjour, logement…).
– Organisation de la journée de la femme (conférence, et concert).
– Valorisation des actions culturelles et promotion du cinéma Tunisien.
– Organisation d’une journée de promotion des « Maltaises de Tunisie ».
– Autres actions : divers projets inter-associatifs de solidarité : journée associative,
soirée Ramdanesque…
Notre force: des adhérents fidèles et un réseau de partenaires efficaces (Associations,
Service des Sports, CCAS, MDH, Unions de Quartier, Régie de Quartier,
Barathyn, La Cordée, Comité des Fêtes, Monciné, Cinéma le Club, Maison
de l’International, Consulat de Tunisie…)
Notre soutien: La Ville de Grenoble, et Le Conseil Général de l’Isère…

 

Nos coordonnées:
ATI-CDR 97 Galerie de L’Arlequin, Maison de Quartier, 38100 GRENOBLE
Tél./Fax: 04 76 09 48 33, ou 0617843781, E-mail: ati.cdr@gmail.com

L’Association des Tunisiens de l’Isère Citoyens de Deux Rives (ATI-CDR) pour le maintien du spectacle de Michel Boujnah

Boujnah

Depuis le changement de son chef, l’UGTT est en train de se mélenchonniser, c’est-à-dire qu’elle est en train de se se transformer en machine à lancer des anathèmes et le dernier défenseur de l’immobilisme social et mental. C’est bien plus facile de s’attaquer à Michel Boujenah – un Tunisien, n’en déplaise à ceux qui ont la mémoire courte -, défenseur de la Tunisie bien plus efficace que l’UGTT, que de critiquer les Séoud ou Erdogan qui eux font ami-ami avec Netanyahou en toute tranquillité et au dépens des Palestiniens. Pour incitation à la haine entre Tunisiens, le prix Nobel devrait être retiré à L’UGTT (pourquoi pas une plainte au Comité du Nobel, tiens). Elle devrait s’occuper d’aider le pays à sortir du marasme en appelant les Tunisiens à se retrousser les manches au lieu de se mêler de sujets pour lesquels ses dirigeants actuels n’ont aucune compétence. Triste fin pour ce dinosaure du XXe s., appelé à disparaître en raison de l’incompétence de ses dirigeants.

                                                                                                                                     MAHDI UBAYD

Fête du Quartier de la Villeneuve2017

Dans le cadre de la Fête du Quartier de la Villeneuve, nous vous invitons cordialement à assister Au spectacle de Danse Orientale et Modern Jazz présenté par nos élèves sous la direction de Brigitte CUZIN (Shérhazade)

(Et la fête va se prolonger par de la musique et de la danse Africaine, ainsi qu’un défilé de tenues traditionnelles, et de la musique pop-rock…)


En collaboration avec le Comité des Fêtes Villeneuve, et avec le soutien de la Ville de Grenoble
ATI-CDR, 97 galerie de l’Arlequin, 38100 GRENOBLE, Tél. : 06 17 84 37 81, E-mail : aticdr@gmail.com